Milieu de partie

décembre 28, 2017 0 Par Rhéda Kaïd-Slimane

Aux échecs, le milieu de jeu est le nom donné à la phase de la partie qui suit l’ouverture (en général, dès le premier coup qui sort des sentiers battus des ouvertures connues), et se transforme en finale habituellement après l’échange des dames. Pendant cette phase, les joueurs tentent de renforcer leur position et d’affaiblir celle de l’adversaire, par un arrangement harmonieux de leurs pièces en vue d’attaques ou de défenses, et par l’élimination des pièces adverses. Le milieu de jeu implique un niveau élevé d’échanges, comprendre comment réaliser les échanges favorables est donc important.

Il existe un nombre de tactiques connues qui visent des gains matériels, comme la fourchette, l’enfilade, le clouage et l’attaque à la découverte, etc. La plupart d’entre elles impliquent une attaque contre le roi adverse (ou inversement, visent à empêcher une attaque de son propre roi), et vont, en général, mener à un avantage.

De plus, il existe des stratégies utiles, comme placer un avant-poste à un endroit bien défendu (case forte), menaçant d’autres cases que l’adversaire pourrait utiliser pour déplacer ses pièces, ou encore placer des pièces à des endroits où elles ne seront réellement utiles que plus tard dans le jeu.

Les forts joueurs utiliseront la tactique pour réaliser des échanges favorables et obtenir une position avantageuse.

La dernière partie du milieu de jeu consiste à se préparer pour la finale. Dans la mesure où de nombreuses finales impliquent la promotion du pion, il est bon de s’en souvenir quand on réalise des échanges dans le milieu de jeu.